Au quart de tour !

Les trois premières têtes de série seront bien présentes dans le dernier carré de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes. Et aucune d’entre elles n’a perdu de temps aujourd’hui sur les courts, au cours d’une chaude journée, une de plus au cœur du Parc de la Tête d’Or. En chef de meute, Jo-Wilfried TSONGA s’est montré très solide et impressionnant. Face au Russe Karen KHACHANOV, le n°1 français a joué un premier set parfait, puis a attendu le dixième jeu de la seconde manche pour breaker son adversaire (6/0 6/4) et ainsi se qualifier pour la demi-finale. « C’est vraiment mieux que la veille (contre BERLOCQ) », analysait « Jo » à la sortie du court, épaté un peu plus chaque jour par l’accueil du public lyonnais. « Il répond extraordinairement bien à l’appel du tennis. Ça fait chaud au cœur ! »

A son instar, la tête de série n°1 du tournoi Milos RAONIC n’a pas non plus trainé sur le court. « C’est positif pour la suite. Mon objectif ici, c’est de jouer de mieux en mieux à chaque match. » Face à Gastao ELIAS, le 6ème mondial n’a servi que 38% de premières balles, mais a nettement dominé le Portugais (6/4 6/3), un peu à bout de souffle au bout de son cinquième match de la semaine.

De son côté, Tomas BERDYCH, en mode diesel, a d’abord bataillé pour conserver sa mise en jeu dans le premier set. Mais cinq balles de break sauvées plus tard, il a finalement déroulé face à Gilles SIMON (6/4 6/0), balayé dans la deuxième manche. « J’ai essayé de jouer de mieux en mieux, mais c’était de pire en pire… », regrettait le tricolore, pourtant porté par un court central Espérance banlieues plein à craquer.

Enfin, le dernier de la bande s’appellera Nikoloz BASILASHVILI. Le Géorgien, 71ème mondial, n’a passé que 65 minutes sur le court pour dominer le qualifié argentin Nicolas KICKER (6/3 6/1) et s’offrir une troisième demi-finale en 2017 : « Les résultats sont bons cette année, mais j’ai encore trop d’inconstance. Je dois être encore capable d’élever mon niveau. »

En direct du court !

Logo Header Menu